Home
Forum Blog
Profile du chirurgien
Oncologie urologique
Presse
Video & Audio
Articles
Droit legal du site
Témoignages des patients
Informations aux patients
Instructions aux patients
Question-Reponse
Forum
Blog
Home Contact Plan du site
Version imprimable Alerto vos amis | Phone: 1-212-365-5000
English Español Italiano Français Deutsch Hebrew
Cancer prostatique
Cancer prostatique
Options chirurgicales
Prostatectomie da Vinci
Prostatectomie laparoscopique
Chirurgie robotique
Sexe après une prostatectomie
FAQ du cancer de la prostate
Questions et réponses
Chirurgie robotique
Hormonothérapie
Radiothérapie
Dépistage de la prostate
Cancer de la vessie
Cancer de la vessie
Cystectomie robotique
Prévention
Hyperplasie prostatique bénigne
Hyperplasie prostatique bénigne
Laser GreenLight PVP
Témoignages
 
J. Bardavid, New York
Dr. Samadi, J’ai demandé à mon père votre adresse email parce ce que je voulais avoir l’opportunité de vous remercier pour la gentillesse et attention que vous avez manifesté pour ma famille et surtout mon père durant ce moment difficile...
more...
Dr. M. Ritch, Kingston, Jamaïque, Antilles
En soumettant cette lettre, je n'écris pas seulement pour vous complimenter vous et votre excellente équipe mais aussi pour conseiller les malades atteints du cancer de la prostate - de ma région des Caraïbes - d'avoir recours à la prostatectomie robotique.
more...
Stepan S., Moscow, Russia
Dr. Samadi ! Vous êtes charismatique et hors du commun. Je vous suis très reconnaissant d'avoir sauvé ma vie. Je reprends une vie normale. Je vous souhaite à vous et votre famille la santé, la joie et la prospérité. Je suis certain que vous continuerez à rendre la santé et la joie à de nombreux patients. Je crois fermement que la prostatectomie assistée par Robot da Vinci est le meilleur traitement du cancer de la prostate au début de la maladie, lorsque les cellules cancéreuses ne se sont pas propagées à d'autres organes.
more...
All testimonials...
Home | Dépistage
FAQ Dépistage de la prostate

Q. Qu’est-ce qu’un test du taux PSA?
R. PSA est l’abréviation du test de taux d'Antigène Spécifique de la Prostate (test PSA). Ce test analyse un échantillon de sang. Il détecte le taux de PSA dans l'échantillon, une substance produite par la glande de la prostate. Si un taux de PSA supérieur à la normale, au-dessus de 4.0ng/ml, est détecté cela peut indiquer une infection, une hypertrophie ou un cancer de la prostate.

Q. Quels sont les autres moyens de dépistage du cancer de la prostate?
R. Les tests de dépistage se divisent en deux catégories : ceux pour détecter le cancer de la prostate et ceux pour déterminer le stade de la maladie. Ces tests comprennent :
  1. Le toucher rectal (TR). Celui-ci est réalisé par le médecin qui insère un doigt ganté et lubrifié dans le rectum pour palper la prostate, pour y rechercher des anomalies dans la texture, la forme ou la taille de la glande.
  2. L’échographie transrectale. L'échographie transrectale est utilisée afin d’examiner plus amplement la prostate. Une petite sonde est insérée dans le rectum. La sonde émet des ondes sonores pour produire une image de la prostate.
  3. La biopsie de la prostate. Sous écho-guidage, le médecin prélève 6 à 12 échantillons de tissus (minuscules morceaux de la prostate) pour en faire une évaluation pathologique. Ces échantillons de tissus permettent de faire un diagnostic précis et une classification correcte du cancer de la prostate, également connue sous le nom de Score de Gleason combiné ou CGS. La biopsie et le CGS jouent un rôle important pour le diagnostic et le choix du traitement approprié.

Q. Comment les stades du cancer de la prostate sont-ils déterminés?
R. En ce qui concerne détermination du stade de la maladie, le médecin doit déterminer ce qui suit à propos du cancer :
  • Si il est limité à la prostate
  • Si il s'est développé au-delà de la prostate
  • Où il s'est développé
Q. Quels sont les différents stades du cancer de la prostate?
R. Il existe plusieurs systèmes différents de classification du cancer de la prostate. Le plus couramment utilisé est le système TNM indiquant l'étendue de la tumeur primaire (T), voir si le cancer a atteint ou non les ganglions lymphatiques voisins (N), et l'absence ou la présence de métastases éloignées (M). La « Métastase » désigne la migration des cellules cancéreuses de la prostate à une autre partie du corps.

Il existe quatre catégories décrivant le stade de la tumeur de la prostate (T), de T1 à T4, ou du stade A à D, décrit comme suit :
  • T1/Stade A : Le cancer est microscopique, unilatéral et non palpable. Le médecin ne peut ni sentir la tumeur, ni la voir à l’aide de l’imagerie. Un traitement de l'hypertrophie bénigne de la prostate (BPH) peut avoir décelé la maladie, ou bien elle a été confirmée par une biopsie effectuée en raison d'un taux de PSA élevé.
  • T2/Stade B : Le médecin peut sentir le cancer par un TR. La maladie est limitée à la prostate, sur l'un ou les deux côtés de la glande.
  • T3/Stade C : Le cancer a atteint les tissus voisins de la prostate.
  • T4/Stade D : Le cancer s'est développé à d’autres parties du corps.
Q. Quels sont les scores de Gleason?
R. Le grade de Gleason va de 1 à 5 et est basé sur le degré de différenciation entre les cellules. Un grade de Gleason de 1 indique que les amas de cellules cancéreuses ressemblent à des tissus de prostate régulièrement espacés, réguliers et petits.
  • Grade 1 – cellules petites, uniformes, concentrées
  • Grade 2 – cellules de taille et forme variées, dispersées
  • Grade 3 – augmentation de la taille des cellules et irrégularité de la forme, moins de distinction entre les cellules
  • Grade 4 – cellules fusionnées grandes, irrégulières
  • Grade 5 – cellules fusionnées irrégulières qui ont envahi les cellules de tissus adjacentes
Q. Comment le stade du cancer est-il déterminé?
R. Le TR– par palpation, le médecin détermine si le cancer est de T1, T2, ou a dépassé T2.

La biopsie - de petits échantillons de tissus sont prélevés sur la prostate par un anatomopathologiste afin d'évaluer les tissus et d'attribuer un Score de Grade de Gleason Combiné (SGC), qui va de 2 à 10. Plus le nombre est élevé plus le cancer est agressif.

Le test sanguin Phosphatase Prostatique Acide (PPA) - détermine si le cancer est limité à la prostate ou non.

La tomodensitométrie (TDM) - produit des images en coupe détaillée du corps en utilisant des centaines d'images de type radiographique pour déterminer si le cancer de la prostate s'est répandu dans d'autres organes. Les images de la TDM sont idéales pour voir les structures osseuses mais se limitent à la résolution de la masse.

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) - utilise de puissants champs magnétiques au lieu de rayons X pour produire une image du corps basée sur l’énergie émise par l’oscillation cellulaire. Les images de l'IRM produisent des images très claires de la prostate et peuvent montrer si le cancer s'est développé à l'extérieur de la glande.

L'IRM Endo-rectale - aide à déterminer si le cancer de la prostate est limité à la glande et peut aussi aider à détecter le site du cancer de la prostate chez les hommes soupçonnés d'avoir un cancer de la prostate qui échappe au diagnostic par les autres examens standards.



La scintigraphie osseuse – aide à déterminer si le cancer s'est étendu de la prostate aux os. Il est fréquent que le cancer de la prostate atteigne d’abord les structures osseuses puis les autres organes du corps.

La scintigraphie par ProstaScint - détecte la diffusion du cancer de la prostate aux ganglions lymphatiques et aux autres organes mous (non osseux). Elle peut distinguer le cancer de la prostate des autres cancers et des maladies bénignes ; cependant, sa sensitivité et sa spécificité sont relativement basses.

Le prélèvement de ganglions lymphatiques – permet de détecter si le cancer s'est diffusé de la prostate aux ganglions lymphatiques voisins et si il est normalement effectué en cas de forte présomption de cette diffusion.

Q. Quels sont les symptômes du cancer de la prostate?
R. Le cancer de la prostate peut présenter des symptômes, mais ce n'est pas toujours le cas. Les symptômes courants du cancer de la prostate ne signifient pas toujours la présence de la maladie. Cependant, le constat d’un ou plusieurs des symptômes suivants, surtout s'il présente un risque élevé du cancer de la prostate, doit susciter une consultation chez le médecin rapidement :
  • Besoin d'uriner fréquemment, surtout la nuit
  • Présence de sang dans l'urine ou le sperme
  • Érection difficile à obtenir
  • Difficulté à commencer la miction ou retenue de l'urine
  • Douleurs ou raideurs fréquentes dans le bas du dos, les hanches ou le haut des cuisses
  • Impossibilité d'uriner
  • Éjaculation douloureuse
  • Douleur ou sensation de brûlure en urinant
  • Difficulté à commencer la miction ou retenue de l’urine


Home  •  Contact  •  Plan  •  Forum  •  Blog
Profile du chirurgien  •  Oncologie Urologique  •  Presse  •  Articles  •  Video & Audio  •  Droit legal du site
Témoignages des patients  •  Informations aux patients  •  Instructions aux patients  •  Question-Reponse
Questions et réponses  •  Chirurgie robotique  •  Hormonothérapie  •  Radiothérapie  •  Dépistage de la prostate
Cancer prostatique  •  Options Chirurgicales  •  Prostatectomie robotique da Vinci  •  Prostatectomie laparoscopique  •  Chirurgie robotique  •  Sexe après une prostatectomie
Hyperplasie prostatique benigne  •  Laser GreenLight PVP  •  Cancer de la vessie  •  Cystectomie robotique
DAVID B. SAMADI, M.D.
Chairman of Urology, Chief of Robotic Surgery at Lenox Hill Hospital, and Professor of Urology at Hofstra North Shore-LIJ School of Medicine
625 Madison Ave. Suite 230 New York, NY 10022
Tel: 1-212-365-5000 | Fax: 1-646-692-6744
Copyright © 2005-2017, David B. Samadi, M.D.